Santé et numérique

RESSOURCES

Notre système de santé fait face à de nombreux défis : vieillissement de la population, augmentation des maladies chroniques, inégalités d'accès aux soins... L'intégration des technologies numériques offre des solutions prometteuses pour répondre à ces défis sociétaux, mais pose également des enjeux complexes.

Depuis 2019, le ministère de la Santé mène une stratégie nationale du numérique en santé. Cette initiative témoigne d’une réelle prise de conscience des enjeux de l’e-santé avec la volonté de mener une politique concrète et d'un engagement collectif au service des patients, qui deviennent ainsi acteurs de leur propre santé, des professionnels de santé, et plus largement de tous les citoyens.

L’essor du numérique en santé représente à la fois une opportunité et un défi majeur pour les professionnels de santé. L'intégration des nouvelles technologies et de l’IA permet une meilleure gestion des dossiers médicaux, une communication plus fluide entre les différents professionnels de santé, et un suivi patient optimisé grâce à la télémédecine.

Cependant, cela implique également des enjeux en termes de formation, de protection des données personnelles et de coûts d'équipement. La transition vers le numérique nécessite donc un accompagnement adéquat pour garantir que les professionnels de santé puissent bénéficier pleinement de ces avancées tout en assurant la sécurité et la confidentialité des informations médicales de leurs patients.

L’identité nationale de santé (INS)

Qu’est-ce que l’INS ?

L’Identité nationale de santé est la carte d’identité électronique du patient qui permet de garantir sa bonne identification numérique. Elle repose sur un identifiant unique attribué à chaque individu afin d’améliorer la gestion et la sécurité des données de santé et d’assurer une meilleure coordination des soins.

L’INS d’un patient est constituée de :

Son matricule INS (numéro de sécurité sociale dans la grande majorité des cas 1

5 traits d’identité : nom de naissance, prénom(s) de naissance, date de naissance, sexe, code commune du lieu de naissance

 

Depuis le 1er janvier 2021, toute donnée de santé doit obligatoirement être référencée avec l'INS. Cette identité unique et pérenne de la personne a été mise en place pour :

  • Renforcer la sécurité et la confidentialité des données de santé

- Limiter les erreurs d'identification des personnes prises en charge, suivies ou accompagnées

- Contribuer à la qualité de la prise en charge et à la sécurité des soins. En facilitant l'accès à une vue complète et cohérente des dossiers médicaux, l'INS aide les professionnels de santé à prendre des décisions mieux informées, ce qui tend à une amélioration de la qualité des soins.

- Simplifier les démarches administratives. Les patients n'ont plus besoin de fournir leurs informations médicales à chaque consultation, et les professionnels de santé peuvent accéder rapidement aux antécédents médicaux pertinents.

 

Comment utiliser l’INS ?

L’INS doit être "qualifiée" pour pouvoir être utilisée. Pour ce faire, deux conditions sont nécessaires :

  • D’une part, valider l’identité du patient à l’aide d’une pièce d’identité à haut niveau de confiance, au moins une fois. Cela peut se faire lors de la première prise en charge (pour un nouveau patient), ou à l’occasion d’une nouvelle prise en charge pour un patient déjà connu (sauf si l’identité a déjà été validée, dans quel cas il n’est pas nécessaire de vérifier de nouveau l’identité de la personne)
  • D’autre part, faire appel au téléservice INSi (mis en œuvre par la Cnam) pour récupérer l’INS du patient depuis votre logiciel de gestion de cabinet. Cela peut se faire en insérant automatiquement la carte Vitale du patient dans le lecteur ou en utilisant les traits d’identité saisis dans le logiciel.